revue de presse

Paru dans SPITZ, revue berlinoise à destination de la population d'origine israélienne.



Vite dit
Politique Clash numérique


Deux élus socialistes adeptes des réseaux sociaux se sont livrés hier à une brutale passe d’armes sur les réseaux sociaux. Paul Meyer, conseiller municipal délégué strasbourgeois et conseiller communautaire, n’a pas apprécié que le maire de Schiltigheim, vice-président de la CUS et conseiller général Raphaël Nisand, fasse savoir dans nos pages (DNA du 26 octobre) qu’il s’opposait à l’installation de l’imprimerie associative Papier Gâchette dans l’ancien centre de tri. Paul Meyer évoque sa « colère » suite à des propos qu’il estime « scandaleux » et regrette de ne pas avoir pu le dire à Raphaël Nisand. « Que de la gueule M. le froussard. A ta disposition », réplique le maire de Schiltigheim. La suite de la dispute est du même tonneau, chacun estimant que l’autre donne une image déplorable de sa ville, et Paul Meyer conseillant à Raphaël Nisand d’aller faire un jogging pour se calmer. Le défaut des réseaux, c’est qu’il permet à un large public de prendre connaissance de ces dérapages. Leur avantage, c’est qu’il évite le passage de la parole au geste. Une telle dispute en face à face, dans une assemblée ou dans un bac à sable, aurait sans nul doute fini en pugilat.
publiée le 27/10/2012 (DNA)

-------------------------------------------------------------------

Schiltigheim Au conseil municipal

Débat fleuve
par Sophie Weber, publiée le 15/11/2012 (DNA)

Les orientations budgétaires et la préparation 

du plan local d’urbanisme communautaire ont 
donné lieu mardi à Schiltigheim à d’interminables discussions.

Il a fallu pas moins de trois heures pour venir à bout des 

deux débats inscrits mercredi à l’ordre du jour. Les élus 
schilikois ont tenté de jouer la carte de la journée de la 
gentillesse, avec à la clé des échanges drolatiques, mais 
le goût de la polémique a vite repris le dessus.

La soirée aurait pu être encore plus mouvementée si les 

discussions avaient été interrompues, comme le craignaient 
certains, par l’intervention intempestive du collectif Papier Gâchette. 
Il n’en fut rien, les élus schilikois ont pu se chamailler en paix.

[...]


~~~~~~~~~~~~~~~


 








 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire