alors, c'est pour aujourd'hui ou pour demain ?

On a passé un dimanche relativement décontracté, à griller des châtaignes au coin du feu.
mais le lundi, depuis que je suis gosse, ça m'a toujours collé des sueurs froides, retour à l'école, au boulot...
et aujourd'hui, alors que tout ça, c'est loin derrière, ce vieux monde se rappelle à moi. va comprendre...

http://2routedesromains.blogspot.fr/

Premiers flocons....


Nous ne vous avions pas encore montré les premières photos de notre visite au local rue du rempart,
comme vous pouvez le voir le bâtiment nécessite quelques travaux de rénovation, qui devraient prendre 2 ou 3 mois. Le temps d'une trêve. Ça laisse songeur.






Depuis avril notre déménagement est « urgent », nous pensons que nous ne sommes plus à 2 ou 3 mois près. Ce que semblait comprendre Monsieur Jund écologiste en charge du dossier de l'aménagement urbanistique de l'entrée de Koenigshoffen et aussi opposé aux expulsions, ce qui tombe plutôt bien. Il a pris notre numéro et nous attendons son coup de fil lundi.
Quant aux promesses écrites nous attendons aussi. 
Mais l'attente semble longue quand l'huissier court toujours tel le lapin blanc dans Alice aux pays des merveilles.


flash info

Le relogement au centre de tri étant définitivement tombé à l'eau (voir article dna), la CUS a trouvé une solution de repli, dans un des bâtiments de la rue des Remparts.
Nous avons visité cet espace ce matin. Il est potentiellement très chouette, mais de gros travaux sont nécessaires. On nous propose un espace provisoire, dans le même bâtiment, accessible dans un mois. Seulement, la CUS semble décidée à reprendre le 2 route des Romains avant que ce local puisse être investi.
C'est pour nous un gros pari : nous devons accepter de sortir du squat et de ne plus avoir accès à l'atelier pendant quelques semaines. Or, nous avons vu à quel point les situations peuvent se renverser en peu de temps. S'ils se désengagent une fois que nous sommes dehors, nous n'aurons absolument aucun recours. Au revoir l'atelier, le matériel et les projets engagés. Nous n'avons pour l'instant aucune garantie réelle, même si nous ne nions pas les efforts faits en ce sens. Mais la menace d'expulsion plane toujours et obtenir une promesse de relogement à l'écrit  de leur part semble une demande étonnamment trop fastidieuse.
Nous sommes évidemment solidaires des habitants du lieu, sans lesquels Papier Gâchette n'aurait jamais existé ; non seulement pour nous avoir accueillies, mais pour tout ce que ce lieu a pu générer comme rencontres, projets et dynamiques.
Nous avons besoin de concrétiser ce déménagement et il ne fait aucun doute que l'activité de l'association ira croissant dans un local pérenne et adéquate. Cela n'empêchera pas la tristesse et l'amertume en voyant la démolition de ce bâtiment.
Aujourd'hui, nous acceptons de les croire  mais nous restons vigilants.





changement de programme....

Alerte expulsion . ..
Nous habitons le 2, route des Romains depuis presque 6 ans. L'huissier est passé ce mercredi 24 octobre pour nous mettre en demeure de quitter les lieux pour... le lendemain. On nous demande de mettre six années de vie en carton en une nuit. Il leur faut se dépêcher pour ne pas atteindre la date du 1er novembre, début de la trêve hivernale. Si nous sommes expulsés avant la date limite, nous aurons certainement moins froid cet hiver. Quant à l'atelier Papier Gâchette, après les nombreux rebondissements survenus depuis ce printemps dans le processus de relogement, l'expulsion du site laisse douter de la concrétisation rigoureuse des engagements de la Mairie. Depuis une semaine, l'association était censée avoir les clés d'un atelier qui a été spécialement aménagé (pour la modique somme de 120000 euros). Mais après moult imbroglios internes à la Cus, celle-ci n'est plus en mesure de laisser ce lieu à Papier Gâchette et lui demande de déménager au plus vite dans un autre site, présentement en état de friche. Le déménagement promis sans histoire paraît aujourd'hui douteux même si la C.U.S. se veut rassurante: elle promet malgré les menaces d'expulsion que Papier Gâchette aura toujours accès à son atelier de la route des romains via des rendez-vous avec l'huissier. Combien de temps l'association sera-t-elle entre un local dont elle n'aura plus les clefs, et un autre en travaux ? Papier Gâchette n'a pas à faire les frais de leur mauvaise gestion. Alors que faire ? Nous avons une semaine devant nous, durant laquelle tout est à craindre. Nous comptons bien faire un maximum de bruit autour de cette histoire, parles-en à ta grand'mère, à ton voisin, si tu veux appeler les élus pour les mettre en face de leur responsabilité, fais donc ! Il faut que l'expulsion ne passe pas inaperçue, et pour ça, s'il y a un max de monde pour observer leur manège, c'est mieux. Alors si tu te sens l'âme d'un agitateur, et que tu es prêt à rameuter tes amis, envoie-nous un mail à zik@no-log.org avec « je suis prêt à avertir tant de personne tôt le matin, voici mon contact ».

on remballe !

ça y est, on déménage. on va s'installer - toutes seules - dans ce grand centre de tri qui va rester à 97% vide. le transfert va s'effectuer progressivement, du 15 octobre au 11 novembre. si vous ne savez pas quoi faire de vos journées pendant ces quelques semaines, passez nous voir.